Cyclisme et mythes: ces conseils que vous devriez éviter de suivre

Il y a beaucoup de fausses idées et des demi-vérités qui circulent un peu partout à propos de la pratique du vélo. Ces mythes sont de divers ordres et portent à peu près sur tout. On vous dira par exemple que raser les poils permet d’avoir une meilleure performance, même si rien ne le prouve vraiment. D’autres conseils qu’il ne faut surtout pas suivre existent dans le même genre.

Voici quelques-uns des mythes dans le domaine du cyclisme auxquels il ne faut pas se fier.

Il faut se raser les poils

C’est une idée qui est très répandue. Elle est fausse car il est tout à fait possible d’être poilu et faire du vélo. Plusieurs chercheurs se sont d’ailleurs penchés sur la question relative aux poils et à l’aérodynamisme. Il en ressort que les cyclistes dont les jambes sont rasées ont un léger avantage quant à l’effort fourni, mais cela s’arrête là. Par ailleurs, les cyclistes professionnels se rasent pour la simple raison qu’ils sont souvent massés. La présence de poils constitue une gêne importante.

Faire du vélo fait grossir les cuisses

C’est faux mais les cyclistes débutants verront que leur masse musculaire augmente légèrement au début. Quelques temps après cela se stabilise. Le vélo fait partie de ces sports d’endurance qui sollicitent les muscles. En regardant les cyclistes du Tour de France, vous vous rendrez compte que seulement quelques-uns ont une importante masse musculaire au niveau des cuisses. En clair, ne comptez pas sur le cyclisme pour accroître la circonférence de vos cuisses.

Le cyclisme provoque le cancer des testicules

Bien que plusieurs stars du cyclisme aient lutté contre le cancer des testicules, il n’y a aucun rapport entre les deux. Des recherches ne sont pas parvenues à prouver que le cancer des testicules était provoqué par la pratique du vélo. Cependant, passer de multiples heures assis sur une selle peut accroître les probabilités de contracter le cancer de la prostate. La publication d’une étude anglaise en 2014 a renforcé cet état de choses. Il en ressort que les hommes cinquantenaires et au-delà qui roulent plus de 9 heures/semaine ont plus de chances de développer le cancer.

Perdre du poids en faisant du vélo

Il existe de nombreux mythes quant au volet de la perte de poids. Le vélo permet de faire travailler les muscles dans leur généralité, et aussi le cœur. Mais rien ne prouve que le vélo fait dépenser plus d’énergie que la course à pied. Ces deux activités provoquent à peu près la même dépense énergétique. Cependant, chacune d’elle se focalise sur des aspects bien particuliers. La seule chose vraie est que les risques de blessures sont moins élevés avec la pratique du vélo.

Voilà donc la liste des mythes les plus populaires qui sont relatifs au cyclisme. Il y a beaucoup de fausses idées parmi eux et vous devrez donc savoir faire la part des choses. Mettez-vous au cyclisme sans plus attendre à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *