Achat en ligne: plus écologique que celui en boutique?

Que ce soit pour Noël ou les autres fêtes de l’année, il devient un réflexe d’acheter les cadeaux en ligne. Cela est désormais entré dans les habitudes de la grande majorité. Les achats en ligne attirent de plus en plus de personnes du fait de la simplicité et l’efficacité de telles opérations. En quelques clics et grâce à un ordinateur ou un smartphone, on peut bien vite choisir son produit parmi la multitude disponible et se le faire livrer rapidement. Le principe est le même quant aux casinos en ligne. Ces derniers sont beaucoup plus écologiques que ceux physiques.

La donne est-elle la même en ce qui concerne les boutiques? Réponse dans la suite.

Commerces en ligne et écologie

Acheter des articles en ligne réduit de manière significative les déplacements, car dans quelques cas, trouver l’objet en question peut nécessiter de multiples arrêts et des kilomètres. Un autre avantage et pas des moindres est que les commerces en ligne n’ont pas besoin d’autant d’espace de stationnement, de présentation et de stockage. En considérant le long terme, cela constitue une réduction significative des espaces bétonnés et une circulation plus fluide sur les artères commerciales.

Bien que l’achat en ligne soit un avantage en ce qui concerne l’écologie, cela inciterait les internautes à acheter de manière plus impulsive. Il en découle un nombre plus important de retours. Par conséquent, pour transporter un seul article, les modes de transports les plus polluants sont utilisés : les avions. De plus, les camions de livraison ont accru de manière significative leur kilométrage. Les achats en ligne ne sont plus écologiques que ceux effectués en boutique que si  les déplacements qu’évitent de tels achats ne sont pas remplacés par d’autres déplacements.

Une arme à double tranchant

Il ne serait pas judicieux d’affirmer que les achats en ligne sont d’office meilleurs pour l’environnement, car tout dépend de quelle manière sont effectuées ces acquisitions. Parmi de multiples considérations, il faut tenir compte de l’emballage lors des commandes sur internet. Il est courant que la livraison d’un article se fasse dans une boite volumineuse remplie de papier pour éviter les chocs. Tout cela prend dans le camion de livraison, un espace considérable qui aurait pu être occupé par d’autres colis. La meilleure chose à faire serait donc de commander de multiples articles en simultané, plutôt que de s’y prendre un à un.

Pour limiter l’impact écologique, il faut privilégier la commande des objets qui sont fabriqués le plus près possible de chez vous. Evitez autant que possible de vous faire livrer les paquets par avion, car le transport par avion est comme nous l’avons mentionné plus haut, le plus polluant au monde. Par ailleurs, n’utilisez pas l’option « livré en une journée » ou « livré le lendemain » car cela constitue un obstacle dans l’optimisation des déplacements des services de livraison. Evitez également de vous rendre en magasin pour l’essayage de vêtements ou du lèche-vitrine, avant de passer à l’achat en ligne. Une telle manière de procéder accroît les déplacements, et promeut la consommation d’énergie aussi bien du magasin que de la boutique en ligne.

Conclusion

Que faut-il retenir en fin de compte ? Les achats en ligne sont dans une certaine mesure plus écologiques que ceux en boutique. Cependant, il faut considérer le fait qu’ils induisent plus de déplacements et de pollution pour l’acheminement des articles ainsi commandés. En prenant en compte tous ces facteurs, il ressort que commander en ligne n’est pas si écologique que ça. Bien au contraire, cela crée plus de dommage sur l’environnement si les articles doivent être convoyés de loin. Vous avez à présent tous les éléments pour faire les choix qui s’imposent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *